Joyeux troisième anniversaire, Serpent à Plume

par | Jan 7, 2017 | Le Serpent à Plumes | 5 commentaires

Je suis un homme de rituel, et les cycles sont pour moi une composante essentielle de l’existence.

Un troisième cycle s’achève déjà pour d’écaille & de plume, alors qu’une nouvelle fois la roue se met à tourner et ouvre un quatrième épisode de l’aventure débutée avec cet antre numérique. Une fois encore, c’est le moment de se retourner un peu pour voir le chemin parcouru, les réussites et les échecs, avant de regarder vers le futur et les projets qui vont animer cette quatrième année.

La régularité du métronome… ou presque

Cette année a été marquée par une pause. En musique, il n’y a pas que les notes. Il y a les silences, les pauses, les demi-pauses. Parfois, leur présence en dit aussi long que la mélodie. Parfois, ils sont insoutenables. Parfois encore ils sont lourds de sens.

Articles publiés

Pour la première fois au long de ces trois années, le métronome a sauté un battement, comme une extrasystole auriculaire, comme une syncope. Cet été a été riche sur le plan personnel, et j’ai choisi de manquer l’un de mes rendez-vous avec vous pour le vivre correctement. Parfois, la vie, la vraie, impose un rythme différent, son propre cycle. Il s’agit de l’écouter, de l’entendre, de le prendre en compte. Il s’agit de vivre.

Mais le reste de l’année, le cœur du Serpent à Plumes a retrouvé sa fréquence, et toutes les deux semaines un article paraissait. Cela reste ma grande fierté, pour la troisième année consécutive.

%

Augmentation du nombre de visiteurs

La croissance de mes visiteurs continue à être au rendez-vous, même si beaucoup viennent butiner sans vraiment revenir. Mais je suis conscient que le monde virtuel est vaste, sans doute plus que notre monde bien réel, et que les découvertes y sont éphémères, que nous sommes tous des nomades numériques, avec quelques rares habitudes vers de grandes demeures bien identifiées. J’aime voir internet comme une contrée mystérieuse où l’on peut voyager de région en région sans jamais revenir sur ses pas. C’est sans doute que quelques grands royaumes captent la majorité des voyageurs : les réseaux sociaux, les sites d’information, les sites marchands. Je ne suis ni l’un, ni l’autre, encore moins le troisième.

J’ai quand même quelques invités réguliers, qui commencent à me lire de temps à autre. Je pense à Saint Épondyle, ou à Mais où va le Web, par exemple.

Et parmi ces visiteurs, j’ai retrouvé avec plaisir quelques connaissances perdues de vue depuis des années, comme Axel, ou WilyBird.

D’ailleurs, je me félicite de la qualité des quelques commentaires que j’ai reçus cette année.

Rétrospectives

Si l’on s’intéresse aux articles qui ont le plus attiré mes visiteurs, on peut retenir que, comme l’an passé, c’est mon analyse sur les séries et les films qui tient le haut du pavé. Je vous présente le trio gagnant.

Ensuite, mes contributions au jeu de rôle m’apportent un deuxième contingent d’invités. Particulièrement ma série sur Star Cowboy, ma campagne de space opera, et ma proposition de jouer avec FATE sur le mode des séries américaines, ou mon essai de présenter les scénarios sous forme de cartes heuristiques.

Enfin, ma grande déception est encore que mes productions plus littéraires arrivent dans le peloton de queue, mais je pense très sincèrement que les textes littéraires sont très difficiles à lire directement sur un site. J’ai donc quelques projets de ce côté-ci, dont je vous parlerai plus tard dans l’année si tout va bien.

Promesses non tenues, promesses à tenir

J’ai débuté l’année dernière en teasant honteusement des articles qui pour la plupart n’ont pas encore vu le jour. Je sais, c’est mal. Pourra défense, ils étaient tous déjà bien avancés. Mais j’ai été victime de ma propension à être enthousiaste pour ma dernière découverte, celle qui avait lieu juste avant la date de publication prévue d’un article. Et puis aussi, il faut l’avouer, par le fait que l’inspiration venait beaucoup plus facilement sur ces sujets-là que sur ceux qui étaient prévus à l’origine.

Je n’ai pas non plus tenu deux grandes promesses : terminer Le Choix des Anges, et le chapitre 2 de Fée du Logis.

Aussi cette année sera différente. Malgré les changements qui vont encore avoir lieu dans ma vie (cette fois-ci du côté professionnel), je vais consacrer plus de temps à l’écriture de ces deux projets littéraires. Malgré les représentations de Un drôle de cadeau, qui vont continuer cette année, je vais me discipliner. D’ailleurs, je n’ai pas totalement démérité en 2016, puisque la réécriture du Choix des Anges est achevée à 40 % environ. Il me reste du travail à accomplir, mais c’est largement faisable si mes vacances sont cette fois-ci de vraies vacances…

La vie est pour moi un enchaînement de cycles, mais aussi une question d’équilibre. Le défi est de trouver le juste équilibre entre tous les piliers de ma vie : piliers personnels, pilier professionnel, pilier artistique. J’ai l’ambition de réussir en 2017 à enfin trouver la bonne recette, la bonne formule alchimique.

J’y travaille, et j’ai de l’aide.

Alors, en avant, suivez-moi dans le quatrième cycle !

{\rtf1\ansi\ansicpg1252\cocoartf1504\cocoasubrtf820 {\fonttbl} {\colortbl;\red255\green255\blue255;} {\*\expandedcolortbl;;} \paperw11900\paperh16840\margl1440\margr1440\vieww10800\viewh8400\viewkind0 }

Pin It on Pinterest

Shares

Error: Please enter a valid email address

Error: Invalid email

Error: Please enter your first name

Error: Please enter your last name

Error: Please enter a username

Error: Please enter a password

Error: Please confirm your password

Error: Password and password confirmation do not match