Ouverture : le Serpent à Plumes

par | Jan 25, 2014 | Le Serpent à Plumes | 3 commentaires

C’est donc le lever de rideau.

Mon premier billet, sur mon premier véritable blog.

Oh, bien sûr, il y a eu l’expérience de celui que j’ai tenu pendant les trois ans qu’a duré la maturation du projet de mon premier véritable film, Ultima Necat. Mais c’était il y a maintenant plus de six ans.

Le net a un peu changé depuis cette époque. Et moi aussi.

L’idée a mis du temps à faire son nid, mais une fois bien installée, elle a déployé ses ailes. Il était temps pour moi de partager à nouveau mes passions au-delà du cercle privilégié que sont mes amis et ma famille.

Il sera donc question ici de ces contraires qui structurent le monde, le monde réel et notre monde intérieur, l’imaginaire. L’écaille du Dragon et la plume du Phœnix feront écho au serpent du caducée et à la plume de l’écrivain, mais aussi à l’obscurité des mythes et des légendes et à la lumière des sciences (ou l’inverse), à l’écho métallique des technologies et au crépitement flamboyant des arts.

Je vous ferai partager l’avancée de mes différents projets, qu’ils soient d’écriture ou de vidéo. Mes choix créatifs parfois aussi.
Je vous soumettrai mes coups de cœur et mes réflexions.

Comme j’ai été élevé dans la musique et que je suis imprégné de la certitude que toute chose obéit à un rythme bien déterminé, j’ai choisi de suivre un tempo d’un billet toutes les deux semaines, publié le week-end. Pour commencer. S’il s’avère que la partition doit jouer allegro ou vivace, peut-être aurez-vous le plaisir de me lire plus souvent. Mais pour bien débuter, le prélude se déploiera adagio pour prendre le temps d’installer un thème, une harmonie. Pour se glisser dans le costume d’un être aussi hybride qu’un serpent à plumes, c’est une nécessité.

Notre métronome sera lui aussi une chimère, puisqu’il sera numérique, virtuel. Vous pourrez en lancer le balancier en me suivant sur Twitter ou G+, ou via une souscription à une liste de diffusion mail. Vous serez alors certain de ne pas laisser échapper une note.

Et maintenant, Maestro… Musique !

Error: Please enter a valid email address

Error: Invalid email

Error: Please enter your first name

Error: Please enter your last name

Error: Please enter a username

Error: Please enter a password

Error: Please confirm your password

Error: Password and password confirmation do not match

Pin It on Pinterest

Shares