2

Roman

Urban fantasy

De nos jours, plus personne ne croit aux malédictions.

Plus personne ne peut croire que le suicide de Victor, le père d’Alice, alors qu’elle n’était qu’une enfant, ne soit dû à autre chose qu’aux traumatismes qu’il avait vécus lors de la guerre en ex-Yougoslavie. Plus personne ne peut croire que le mal qui vient à frapper sa mère, Flora, avec laquelle les rapports étaient toujours orageux, ne soit autre chose qu’une affection génétique rare.

Personne, au XXIe siècle, ne croirait que ces faits puissent être reliés entre eux.

Plus personne ne croirait qu’une mystérieuse offense puisse en être à l’origine.

Une offense envers qui, d’ailleurs ?

De nos jours, plus personne ne croit aux êtres féériques.

À paraître le 2 novembre 2021

Télécharger ou lire un extrait

Vous pouvez aussi lire la version originale du premier chapitre, telle que je l’ai écrite en 2014, dans les jours qui ont suivi le rêve qui m’a donné l’idée du roman.

Je l’avais à l’époque déjà publié sur d’écaille & de plume.

Vous y trouverez quelques différences, mais l’essentiel est déjà là.

L’avis de celles & ceux qui l’ont lu

… Par la richesse des références culturelles et la qualité de l’écriture, [Fae du logis] réussit à transporter le lecteur du monde contemporain à un univers féerique. […] Le récit tient le lecteur en haleine par la succession d’événements mystérieux et, en parallèle, fait écho à des questions contemporaines : « l’impact de nos actes et paroles sur l’avenir de nos descendants » et « la valeur de la parole donnée ».

Anne

Bêta-lectrice